apport

apport [ apɔr ] n. m.
• 1140 « offrandes des fidèles à l'église »; de apporter
1Vx ou spécialt Action d'apporter. L'apport de pièces au greffe du tribunal ( apporteur) .
2Ce qu'on apporte.
(1740) Dr. Apports en communauté : biens que chacun des époux apporte à la communauté. (1843) Fin. Apport en société : biens apportés par un associé. Apport en numéraire, en nature, en industrie. Action d'apport, attribuée à un actionnaire en raison de son apport en nature. — Apports : immeubles ou objets mobiliers autres que du numéraire.
3 (XXe) Fig. Contribution positive de qqn ou de qqch. appoint, concours, contribution, participation. « L'apport surréaliste » (A. Breton). « Sans un apport de l'extérieur [ce peuple] risquerait d'amenuiser mortellement sa substance » (A. Gide).
⊗ CONTR. Reprise, restitution, 2. retrait. Emprunt.

apport nom masculin (de apporter) Action d'apporter, de procurer quelque chose ; ce qui est apporté : L'apport de capitaux dans une entreprise. Part, contribution, participation à une œuvre, à une action : L'apport de la civilisation grecque à l'art. Biens que chaque époux possède au jour du mariage ou qui leur sont échus depuis par succession ou libéralité. Bien mis à la disposition de la société par l'associé, consistant en une somme d'argent, en meuble, en immeuble ou en activité (dit apport en industrie), et qui permet l'exploitation de l'objet social. (L'associé reçoit en contrepartie le droit au bénéfice et celui d'intervenir dans la gestion de la société.) ● apport (expressions) nom masculin (de apporter) Apport immobilier, clause de communauté conventionnelle par laquelle les époux, ou l'un d'eux, assimilent un immeuble à un meuble, pour le faire entrer dans la communauté. Matériau d'apport, matériau que l'on ajoute par fusion à la matière de base pour réaliser la soudure ou la brasure. Métal d'apport, métal que l'on ajoute par fusion au métal de base pour réaliser la soudure ou la brasure. Apport partiel d'actif, apport d'une société ou d'une partie de ses actifs à une autre société en vue d'un recentrage sur son activité principale ou son métier de base. ● apport (synonymes) nom masculin (de apporter) Action d'apporter, de procurer quelque chose ; ce qui est apporté
Synonymes :
Apport immobilier
Synonymes :

apport
n. m.
d1./d Action d'apporter. Apport d'engrais à un sol.
d2./d DR Biens apportés dans la communauté par les époux, par un associé dans une société commerciale.
d3./d Fig. Contribution, appui. L'apport de la science à la technique.

⇒APPORT, subst. masc.
A.— Vx. Le fait d'apporter :
1. Il nous parle d'un temps d'accalmie dans la griserie de Callias, où, reconduit par lui jusqu'à sa porte, il l'invitait à dîner, mais qu'à la troisième fois, il lui avait demandé à le quitter un moment, avant d'entrer, et bientôt était arrivé, un bouquet de violettes à la main pour sa femme. Et que cela avait, depuis ce jour, continué les autres fois qu'il l'avait retenu à dîner et que l'apport de ce bouquet de violettes lui paraissant un peu anormal, ...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1890, p. 1176.
COMM. Apport de fonds. Fait d'apporter des fonds, de les investir dans une entreprise.
DR. Apport de pièces. Dépôt de pièces au greffe. Acte d'apport. Récépissé des pièces ainsi déposées.
B.— Ce qui est apporté.
1. [Ce qui est apporté est d'ordre matériel et parfois mécanique] :
2. Par un mouvement convulsif, elle rejetait de ce côté tout le flot de ces écumantes couvertures de fine laine qui s'y amoncelaient comme les sables dans une baie bien vite transformée en grève (si on n'y construit une digue) par les apports successifs du flux.
PROUST, Le Côté de Guermantes 2, 1921, p. 320.
3. Les bassins intérieurs, les anciennes cuvettes lacustres subissent dès lors une transformation : dessalées par l'afflux continuel des eaux courantes, renouvelées par l'apport continuel d'alluvions, elles entrent en liaison les unes avec les autres : liaisons encore imparfaites, il est vrai; car le Houang-Ho et ses affluents passent par des alternances de bassins et de gorges.
VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géogr. humaine, 1921, p. 57.
4. La première opération, l'arrêt de l'ennemi, exigeait un apport de forces qui était en grande partie réalisé, mais qu'il était encore possible d'augmenter.
FOCH, Mémoires, t. 2, 1929, p. 143.
GÉOL. Débris de roches entraînés mécaniquement loin de leur lieu d'origine et déposés.
Apports éoliens. ,,Ils consistent en sable ou limon, parfois mêlés de rares petits cailloux. Ils peuvent former des dunes ou des revêtements en manteau, parfois très minces.`` (PLAIS.-CAILL. 1958).
TRAV. PUBL., BÂT. Terrain d'apport. Dans les travaux de terrassement, terrain constitué avec des terres prises dans un autre lieu.
2. [Ce qui est apporté est une valeur]
DROIT
a) Bien qu'un époux apporte à la communauté en se mariant :
5. Lorsque les époux apportent dans la communauté une somme certaine ou un corps certain, un tel apport emporte la convention tacite qu'il n'est point grevé de dettes antérieures au mariage; et il doit être fait raison par l'époux débiteur à l'autre, de toutes celles qui diminueraient l'apport promis.
Code civil, 1804, p. 279.
b) Bien, part, qu'un associé apporte dans une société commerciale :
6. Son ambition devenait plus haute, il proposait au baron une association, dans laquelle le crédit immobilier apporterait le palais colossal qu'il voyait en rêve, tandis que lui, pour sa part, donnerait son génie et le fonds de commerce déjà créé. On estimerait les apports, rien ne lui paraissait d'une réalisation plus facile.
ZOLA, Au Bonheur des dames, 1883, p. 456.
Au fig. Contribution positive (à une action, à une œuvre) :
7. Alors succédaient les biographies d'art et les livres historiques, écrits un peu sous ma pression et la tendance naturelle de mon esprit vers la vérité du passé ou du présent : œuvres où il y avait peut-être un peu plus d'apport de moi que de mon frère.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1895, p. 891.
8. Venant après quantité d'essais auxquels je me suis livré dans ce sens depuis cinq ans et dont j'ai la faiblesse de juger la plupart extrêmement désordonnés, les historiettes qui forment la suite de ce volume m'en fournissent une preuve flagrante. Je ne les tiens à cause de cela, ni pour plus dignes, ni pour plus indignes, de figurer aux yeux du lecteur les gains que l'apport surréaliste est susceptible de faire réaliser à sa conscience.
A. BRETON, Les Manifestes du Surréalisme, 1930, p. 67.
C.— P. méton.
1. Vx, région. Lieu où l'on fait des apports (de marchandises, de nourriture, etc.), marché. L'apport de Paris. Le marché du Grand-Châtelet.
2. Région. Fête locale coïncidant avec un jour annuel de grand marché :
9. Il l'aimait, de toute la force de sa jeunesse intacte, et elle aussi l'aimait à sa façon, fière de se montrer, le dimanche, près du plus bel homme du pays, d'aller avec lui aux noces, aux apports, aux foires lorsque M. Fortier y envoyait son domestique.
R. BAZIN, Le Blé qui lève, 1907, p. 64.
PRONONC. ET ORTH. :[]. Enq. ://. FÉR. Crit. t. 1 1787 admet la var. graph. aport.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. a) 1140 dr. eccl. « offrandes apportées à l'église par les fidèles » (Charte, Hist. Lothar., t. 1, 568 ds DU CANGE s.v. apportus), seulement au Moy. Âge; b) 1571 « rapport » (BELLEFOREST, Secr. de l'agric., p. 5 ds GDF. : Champs de grand aport); c) 1835 comm. (Ac. : Apport [...] Il se dit également de Ce qu'un associé met à la masse sociale. Son apport est de tant); 2. ca 1170 aport « action d'apporter » (B. DE STE-MAURE, Troie, éd. L. Constans, 26844 ds T.-L. : Mais ne fu pas petit l'aport Que il en fist en l'ost venir Por asazer et replenir : Onc hom ne vit si granz plentez come il i ot par dous estez); 1424 p. ext. « lieu où l'on apporte des denrées, marché » (Arch. JJ 172, pièce 398 ds GDF. : Demourant a l'Ours a l'apport Baudoyer), vieux mot ds Ac. 1835; 1477 « fête locale avec grande affluence de personnes » (Lettres de remission, Reg. 206 Chartoph. reg. ch. 1173 ds DU CANGE s.v. apportus), encore ds LITTRÉ; 1751 dr. (Encyclop. : Apport du sac ou des pieces [...] Remise faite au greffe d'une cour supérieure [...] des titres et pieces d'un proces instruit par des juges inferieurs dont la juridiction ressortit à cette cour).
Déverbal de apporter.
STAT. — Fréq. abs. littér. :279. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 74, b) 158; XXe s. : a) 431, b) 778.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BAULIG 1956. — BOUILLET 1859. — Canada 1930. — CAP. 1936. — DAM.-PICH. Gloss. 1949. — DUPIN-LAB. 1846. — Forest. 1946. — KUHN 1931, passim. — Lar. comm. 1930. — LAUZEL-MUSS. 1970. — LEMEUNIER 1969. — PLAIS.-CAILL. 1958. — RÉAU-ROND. 1951. — ROMEUF t. 1 1956.

apport [apɔʀ] n. m.
ÉTYM. 1140, « offrandes des fidèles à l'église »; de apporter.
1 (1170). Vx ou rare. Action d'apporter (qqch.). || « L'apport de ce bouquet de violettes… » (Goncourt, in T. L. F.).
Mod., dr. || Apport de pièce(s) au greffe d'un tribunal. || Acte d'apport : récépissé de ces pièces.(1835). Fin. || Apport de capitaux, de fonds dans une société. Investissement. || Action d'apports, attribuée à un actionnaire en représentation d'un apport en nature.
(Phénomènes naturels). || Apport d'alluvions.
1 (…) un apport constant d'eau douce dilue le sel et, pour ainsi dire, dessale la mer.
Gide, les Faux-monnayeurs, I, XVII.
Trav. publ. || Terrains d'apport : terrains rapportés.
Abstrait. || L'apport d'un procédé, d'une technique, de connaissances nouvelles : le fait d'apporter ce procédé, etc.
2 (…) l'apport d'une de ces expériences essentielles qui ont sur l'évolution d'un homme un retentissement profond (…)
Martin du Gard, les Thibault, VI, VIII.
2 (1424). Par métonymie (vx ou régional). Lieu où l'on apporte de la marchandise pour la vendre. Marché. || On appelait autrefois le marché du Grand-Châtelet, l'apport de Paris.(1477). Fête au jour de grand marché (René Bazin, in T. L. F.).
3 Ce qui est apporté, ajouté (rare en emploi général).(1740). Dr. || Apports en communauté : biens que chacun des époux apporte à la communauté ou qui tombent de son chef dans la communauté.
3 Il est permis aux époux de stipuler que la totalité de la communauté appartiendra au survivant ou à l'un d'eux seulement, sauf aux héritiers de l'autre à faire la reprise des apports et capitaux tombés dans la communauté, du chef de leur auteur.
Code civil, ancien art. 1525.
(1835). Fin. || Apport en société : biens apportés par l'actionnaire. || Apports en numéraire. || Apports en nature, ou, absolt, apports : immeubles ou objets mobiliers autres que du numéraire. || Vérification des apports. || Commissaire aux apports.
4 Les actions représentant des apports devront toujours être intégralement libérées au moment de la constitution de la société.
Loi du 24 juil. 1867, art. 3.
Géol. Débris charriés et déposés par un cours d'eau. Alluvion. || Apports éoliens : sable, limon transporté(s) par le vent et qui peuvent former un revêtement, plat ou en forme de dune, du sol.
4 (XXe). Fig. Contribution positive de qqn ou de qqch. (à qqch.). Appoint, concours, part, participation. || L'apport de l'Allemagne à la philosophie, à la musique. || « L'apport surréaliste » (Breton).
5 L'on pourrait même dire que (…) nul autre peuple n'aurait plus besoin que lui de l'étranger; et que sans un apport de l'extérieur il risquerait d'amenuiser mortellement sa substance (…)
Gide, Journal, 25 janv. 1931.
6 Ces terriens (les Turcs) demeurent en marge de son atmosphère maritime (la Méditerranée) et, à la différence des Arabes, leur apport, tout politique et militaire, demeure stérile.
André Siegfried, l'Âme des peuples, II, I.
CONTR. Rapport, reprise, restitution, retrait. — Emprunt.
COMP. Rapport.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Apport — en droit français En droit des sociétés français, l apport est « le contrat par lequel un associé affecte un bien ou un droit à la société en contrepartie de la remise de titres sociaux »[1]. L apport manifeste l intention des associés… …   Wikipédia en Français

  • Apport — steht für: eine Bar oder Sacheinlage in das Aktienkapital einer Aktiengesellschaft apport, Befehl für einen Hund, bei der Jagd entfernt liegendes Wild zum Jäger zu bringen, siehe Apportieren das Erscheinen von Gegenständen aus dem Nichts oder von …   Deutsch Wikipedia

  • apport — APPORT. s. m. Lieu ou marché où s assemblent les marchands de denrées. L apport de Paris …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • apport — Apport, Appulsus huius Appulsus, Aduectio. Un temple auquel il y a grand apport de gens, Frequentissima aedes …   Thresor de la langue françoyse

  • Appórt! — (franz.), »bring her!«, Befehl für Hunde …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Apport — (franz., »Zugebrachtes«, Illaten), die nicht in barem Gelde bestehende Einlage (Sacheinlage), welche Mitglieder von Aktiengesellschaften und Kommanditgesellschaften auf Aktien in das Gesellschaftsvermögen machen. Um zu verhüten, daß in diesem… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Appórt — (frz., »bring her«), Befehl für Hunde; apportieren, herbeibringen, bes. von dressierten Hunden gebraucht …   Kleines Konversations-Lexikon

  • apport — (a por) s. m. 1°   Lieu d une ville où l on apporte les denrées. C est dans ce sens qu on appelait le marché du grand Châtelet l apport de Paris ou l apport Paris. 2°   Terme de droit. Biens qu un époux apporte dans la communauté. 3°   Terme de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • APPORT — s. m. Vieux mot qui signifiait, Marché, lieu où l on apporte des denrées pour les vendre. Il n est plus usité que dans cette dénomination, L Apport Paris, La place du Châtelet à Paris. APPORT, en termes de Pratique, se dit en parlant De pièces… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Apport — An apport is the paranormal transference of an article from one place to another, or an appearance of an article from an unknown source. [http://parapsych.org/historical terms.html Historical Terms Glossary of the Parapsychological Association,… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.